Google : Chiffrage SSL et blocage des mots clés de recherche

Logo GoogleDans une volonté de protéger les internautes au cours de leurs recherches, Google vient d’annoncer via nombre de ses blogs une mesure lourde de conséquence : le chiffrage SSL pour les utilisateurs connectés en ce qui concerne le domaine google.com.

La firme de Mountain View testait en mai 2010 Google SSL. Alors qu’à cette date la fonctionnalité était limitée à un sous-domaine, son déploiement est désormais prévu dans les semaines à venir sur la version outre-atlantique du moteur de recherche. Ce changement inquiète sans surprise beaucoup les professionnels du web.

Comme ne manque pas de le rappeler Google en ayant notamment en tête les outils de statistiques comme Google Analytics, alors que les visites et pages de provenance (referrer) restent accessibles, les mots clés des requêtes formulées par les internautes lors des recherches seront bloqués. Il en résulte la perte de précieuses données pour l’analyse de l’audience des sites internet.

Cette initiative devrait d’ailleurs davantage toucher les sites internet hi-tech dont la majorité du trafic est constituée d’internautes ultra-connectés aux services Google.

A noter que le référencement payant, ie. les liens sponsorisés de Google AdWords, n’est pas concerné par cette future limitation des mots clés en provenance des résultats organiques.

Une partie de ces mots clés (keywords) sera toujours visible dans les outils pour webmasters (Google Webmaster Tools), bien que stockée uniquement durant 30 jours et dissociée des autres informations des utilisateurs du moteur de recherche. Les fichiers au format CSV régulièrement téléchargés, analysés et archivés seront-ils alors à terme la seule source de mots clés pour orienter les optimisations et vérifier la qualité des actions entreprises ?

Un déploiement global est-il à ce jour envisagé voire planifié par Google ? Quoi qu’il en soit, la pilule a d’ores et déjà du mal à passer, spécialement pour les webmaketeurs comme les référenceurs.

Source : Blog Google

Google : Obtenir son adresse IP publique dans les SERPS

Qu’il s’agisse d’une adresse IP publique dynamique ou statique, il arrive quotidiennement à de nombreuses personnes de vouloir connaître ce fameux numéro qui les identifie de manière unique sur le web. Une rapide recherche Google permet aisément de trouver un site en mesure de fournir l’adresse IP attribuée par le fournisseur d’accès à internet (FAI).

La firme de Mountain View simplifie cette obtention d’adresse IP via son affichage en tête des pages de résultats pour des requêtes comme ip address ou encore my ip address.

Google : Adresse IP

Your public IP address is 212.95.xxx.xxx

Une donnée de plus délivrée aux internautes sans nécessité de se rendre sur les sites présentés en résultats.

A noter que cette astuce ne concerne pour l’instant que la version outre-atlantique du moteur de recherche.

Source : GOS

Prefix Free : Propriétés CSS sans préfixe vendeur

Tout graphiste, intégrateur ou autre personne ayant un jour écrit quelques lignes de CSS avancées a été confronté aux préfixes vendeurs. Différents selon les navigateurs internet ou plus exactement selon les moteurs de rendu, ceux-ci sont nécessaires pour bien des propriétés CSS. Il est ainsi rapidement fastidieux de préciser ces particules, d’autant plus que leur prise en compte évolue avec le temps.

Prefix Free

Afin de se passer de cette importante contrainte, Lea Verou dévoile -prefix-free. Cet outil se présentant sous la forme d’un fichier JavaScript minifié (prefixfree.min.js) de seulement 4Kb se propose, via une simple inclusion, d’ajouter les préfixes nécessaires en fonction des besoins de l’internaute visitant la page d’un site web. En d’autres termes en fonction de son navigateur.

A titre d’exemple, la propriété CSS3 pour contrôler la durée des transitions – transition-duration – donnera :

  • Firefox : -moz-transition-duration
  • Opera : -o-transition-duration
  • Chrome & Safari : -webkit-transition-duration

A noter que cette initiative est saluée par Eric Meyer, auteur de la célèbre feuille de reset CSS.

Pour plus de renseignements et/ou télécharger Prefix Free, rendez-vous sur le site officiel.

Foursquare : Portrait type de l’utilisateur en France (2011)

Logo FoursquareNous parlions il y a quelques mois du portrait type du grouponneur. Suite à une étude réalisée en France par l’agence lilloise NicetoMeetYou, c’est le profil type de l’utilisateur de Foursquare qui est aujourd’hui dévoilé.

On apprend ainsi via l’illustration suivante que le foursquareur type est un cadre de 28 ans de sexe masculin habitant la région parisienne. Celui-ci détient 14 badges, 11 mayorships, utilise peu les offres spéciales et est présent sur la plateforme depuis au moins un an en plus de parcourir également Facebook depuis son iPhone.

Foursquare : Portrait type de l'utilisateur en France (2011)

Etes-vous dans les clous ?

Pour plus de détails (livre blanc ou infographie), rendez-vous sur la page suivante : Enquête Foursquare.

Source : Frenchweb

Google MapsGL : Des cartes natives en 3D grâce au WebGL

Logo Google MapsLa firme de Mountain View dévoilait il y a quelques jours déjà une déclinaison expérimentale de son célèbre service de cartographie. Nommée Google MapsGL, cette version est propulsée avec du WebGL – une spécification d’affichage 3D avec accélération matérielle pour les navigateurs web – afin de proposer un rendu natif en trois dimensions. Il n’est donc plus nécessaire pour les internautes d’installer un plugin tiers.

Outre la possibilité d’aisément profiter des building et autres monuments en 3D, les transitions entre les images sont plus fluides et l’activation du mode Google Street View plus rapide.

Démonstration en vidéo :

Les navigateurs internet supportant actuellement le WebGL étant Google Chrome et Firefox.

A vous de jouer en vous rendant sur l’adresse suivante : Google MapsGL.

Source : Blog Google

Partenaires et blog à la une