Référencement Google : La vitesse d’affichage pas prise en compte

Annonce faite en début de mois à l’occasion d’une conférence SMX par Maile Ohye, Senior Developer Programs Engineer chez Google : la rapidité d’affichage d’une page web ne fait pas partie de l’algorithme de positionnement du moteur de recherche.

As of today, performance is not a factor in organic ranking. If performance becomes a signal, we expect to notify webmasters. But, hint: Google is pushing the importance of speed.

Il convient cependant de garder à l’esprit que la rapidité d’un site web influe notamment sur la fréquence de crawl des robots de Google (GoogleBot) ainsi que sur le comportement de l’internaute qui peut donc rester plus ou moins longtemps et finalement voir plus ou moins de pages. Une histoire de statistiques en somme, comme le trafic, le taux de rebond ou encore le taux de transformation, mais aussi une histoire d’indexation.

La communication quant à l’éventuelle prise en compte de la vitesse d’affichage n’aurait-elle été qu’un bluff afin d’améliorer le web ?

Source : Bruce Clay

Baptiste Simon aka TiChou

Ingénieur développeur web dans le secteur du e-commerce et du tourisme mais avant toute chose passionné par internet et ses intarissables ressources.

3 commentaires, pings et rétroliens

  • Matthieu - Kiubi

    Si cela était un bluf, il serait également utile qu’ils insistent plus sur l’importance de la qualité du code HTML/CSS et l’aspect « sémantique », autre facteur clé pour les moteurs. Ils avaient fait en 2005 une étude très intéressante : http://code.google.com/intl/fr/webstats/ elle mériterait d’être mise à jour.

  • Ya-graphic

    bluf ou pas, ce serait bien comme tu dis de garder en tête que la rapidité d’affichage influe sur le comportement des utilisateurs… et donc indirectement sur le positionnement. :)

  • 1001 Peluches

    Au-delà de l’importance de ce paramètre pour Google, c’est quand même plus agréable pour l’internaute quand un site s’affiche rapidement…

Partenaires et blog à la une