MashupXFeed : Injecter du contenu automatiquement sur son site

Je contactais il y a quelques jours le CEO de GreenIvory, Jean-Georges Perrin, pour avoir des informations quant à son produit MashupXFeed permettant de « générer du contenu automagiquement sur son site web ». Trouvez ci-dessous l’échange que nous avons pu avoir tous les deux, entre alsaciens.

Logo MashupXFeedLorsque Jean-Georges Perrin a commencé à « faire du web » en 1994, il n’avait pas encore pris conscience de la portée de cet outil. Il me racontait d’ailleurs « mon projet de fin d’école d’ingé, en 1995, a été un magasin de bonbons en ligne et mon prof était plus motivé par le schéma de la base de données que par les problèmes de gestion de transactions que j’avais rencontrés »…

Très rapidement, il s’est rendu compte que le web allait exploser, mais pas dans l’esprit de la bulle de 2000, plutôt dans l’esprit d’une adoption massive. Chaque société allait avoir son site web, comme chaque société avait son encart dans les Pages Jaunes.

Le challenge allait être de rendre ses sites attractifs et visibles. Des sociétés, comme Activis, se sont positionnées sur le référencement. En 2005, Jean-Georges fait le constat que malgré la simplicité des CMS, les propriétaires de sites web ne s’en occupaient pas. L’idée de MashupXFeed allait naître.

Le premier site « fruit » de MashupXFeed est né en février 2007, c’est InformixMag.com, très rapidement il est arrivé sur la première page de Google.com sur un mot comme Informix, avec à l’époque 14 millions de résultats.

Côté fonctionnement, MashupXFeed s’occupe, à partir de sources et de mots clés pour filtrer, d’identifier du contenu pertinent. Sur une éventuelle blacklist, des mots clés négatifs, une partie de ce contenu récupéré peut être retirée pour un ciblage plus fin. Lors de la publication, sera utilisé non pas la totalité mais seulement un extrait, accompagné de l’identité de l’auteur et du lien vers l’article original.

MashupXFeed

Mais reprenons :

« Je n’avais pas conçu MashupXFeed comme un outil pour doper le SEO [NDLR : référencement], mais pour rendre les sites plus intéressants, un meilleur référencement ça a été un side effect. », nous confie-t-il.

Un joli effet de bord, n’est-il pas ? Mais, il manquait quelque chose. GreenIvory offrait un service exclusif, sur mesure, en one-to-one avec le client.

En septembre 2010, après une longue gestation, GreenIvory lance MashupXFeed.com avec MashupXFeed™ Free. Cette première version gratuite permettait de dynamiser un site très rapidement, avec quelques limites comme le nombre d’articles publiés et une seule catégorie de gérée.

Aujourd’hui, GreenIvory lance MashupXFeed™ Business pour les utilisateurs qui en veulent plus : gestion multi-catégories, beaucoup plus de mots clés, suppression de la mention « révélé par MashupXFeed », de la limite de 2 articles et beaucoup d’autres choses demandées par les utilisateurs. Et tout cela pour moins d’un euro par jour.

Mais alors la première version de MashupXFeed™, elle a disparu ? « Non ! MashupXFeed™ a été rebaptisé MashupXFeed™ Elite au cours de l’été et nous continuons à la commercialiser en direct et en indirect, elle s’adresse à des clients exigeants en terme de précision, d’enrichissement et de filtrage… » conclue-t-il.

Pour découvrir MashupXFeed™ Free et Business, rendez-vous sur le site officiel de MashupXFeed.

Baptiste Simon aka TiChou

Ingénieur développeur web dans le secteur du e-commerce et du tourisme mais avant toute chose passionné par internet et ses intarissables ressources.

1 commentaire, ping ou rétrolien

Partenaires et blog à la une