Ipulp : Application de téléchargement de musique libre de droit

Logo IpulpIpulp : Open music is yours. Je vous informais en début de semaine de la disponibilité prochaine du logiciel de recherche, téléchargement et écoute de musique sur la toile. Alors que certains d’entre vous ont eu l’occasion de le tester quelques minutes après une mise en ligne temporaire et avant que l’application ne soit bloquée pour un lancement repoussé à demain, j’ai pour ma part eu l’occasion d’avoir une version spéciale (Ipulp 1.1) toujours active pour le blog. D’avance, merci à xsmith.

Attention, cette version est une pre-release à l’attention de tichou.eu uniquement.

Pratiquement, Ipulp tire pour le moment ses sources de LazyTune et Playlist.com. La base est considérable confie l’auteur, peut-être même plus imposante que celle de Deezer et Jiwa. A noter finalement que l’architecture utilisée permet à tout moment de rapidement ajouter d’autres services MP3.

Côté installation, rien à signaler de particulier puisque tout est standard. Après une rapide vérification d’éventuelles mises à jour et le chargement d’Ipulp, c’est parti.

Ipulp : Vérification des mises à jour et chargement

L’interface est sobre et simple d’utilisation. Intuitive, celle-ci se découpe en 4 parties :

  • Le header, comprenant le logo, un encart de publicité et le champ de recherche
  • Le cadre de visualisation des résultats
  • Le cadre de visualisation des musiques en cours de téléchargement et téléchargées
  • Des boutons d’actions intervenant au niveau de l’affichage, des fichiers audio ou des options

Ipulp : Open music is yours

La zone de recherche est classique, pertinente et suffisamment rapide même pour un nombre conséquent de résultats. On pourra noter un petit freeze au moment même où s’effectue la recherche mais rien de bien méchant.

Pour ce qui est du premier cadre de visualisation, on appréciera la pagination afin de ne pas avoir d’interminable liste.

Côté téléchargement Ipulp offre un taux de transfert largement suffisant permettant de récupérer rapidement la pistes désirée. La capture met ici en avant un petit ~60ko/s mais cette limite est fixée par la connexion internet et ne reflète donc pas les réelles capacités. Lors de précédents tests je dépassais largement les 500ko/s.

Concernant les boutons en bas de fenêtre, nul besoin d’une notice pour les utiliser. Je noterais cependant le manque de possibilité de lancer plusieurs écoutes simultanées dans le but d’ajouter plus d’une chanson au lecteur par défaut et ainsi bénéficier d’une playlist des fichiers récupérés.

Un charmant outil au final pour écouter, réécouter ou découvrir tout type de musique, libre de droit évidemment.

Lancement prévu demain !

Baptiste Simon aka TiChou

Ingénieur développeur web dans le secteur du e-commerce et du tourisme mais avant toute chose passionné par internet et ses intarissables ressources.

1 commentaire, ping ou rétrolien

Partenaires et blog à la une