EEMI : Formation de professionnels aux métiers d’internet

Logo EEMIL’Ecole Européenne des Métiers d’Internet était dévoilée publiquement en début de mois. Cet établissement d’enseignement est lancé par les trois fondateurs d’importantes sociétés leadeurs sur le web, non seulement en France mais aussi en Europe, que sont Jacques-Antoine GRANJON de Vente Privée, Xavier NIEL de Free ainsi que Marc SIMONCINI de Meetic. Cette décision fait suite à un constat au sein même de leurs entreprises : il existe un réel manque de profils qualifiés – tels que les community managers – dans ce secteur.

EEMI : Fondateurs

Afin de remédier à cette absence de professionnels compétents sur le marché de l’emploi, l’EEMI ouvrira ses porte à la rentrée 2011. De nombreux domaines d’activité sont ainsi abordés au cours du cursus de trois ans dont les frais de scolarité s’élèvent à 6 500€ l’année :

  • Gestion de projet
    • Architecte d’information
    • Responsable MOA (Maitrise d’ouvrage Web)
    • Chef de projet – Etudes & Développement (MOE)
  • Programmation et développement multimédia
    • Architecte Web
    • Développeur
    • Webmaster (Production Informatique)
    • Intégrateur
  • Web design et graphisme
    • Web Designer
    • Illustrateur 3D (Motion Designer)
    • Flasheur
  • Communication et suivi web
    • Community Manager / Animateur Blog
    • Analyste de Trafic / Web analyst
    • Expert en Sécurité Informatique
    • Juriste Internet
    • Responsable Help Desk – Service Relation Membre
  • Webmarketing et innovation
    • Acheteur d’espace Web / Responsable Acquisition
    • Référenceur
    • Web marketeur / Responsable des ventes
    • Veilleur stratégique

Une belle formation à l’issue de laquelle certains étudiants pourront, avec beaucoup de travail, de chance et de talent, bénéficier du financement des fondateurs de l’école pour leurs boîtes respectives. En outre, 15 bourses sont chaque année attribuées aux plus méritants.

A l’occasion de l’ouverture de l’Ecole Européenne des Métiers d’Internet au Palais Brongniart à la rentrée prochaine, les concernés étaient invités sur le plateau du Grand Journal (Canal+), interviewé par Michel Denisot :

Réflexion plutôt étonnante de la part de Marc Simoncini qui pense qu’il s’agit, je cite, de « métiers qui n’existaient pas il y a deux ans et qui n’existeront pas dans trois ans »…

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site officiel de l’EEMI.

Baptiste Simon aka TiChou

Ingénieur développeur web dans le secteur du e-commerce et du tourisme mais avant toute chose passionné par internet et ses intarissables ressources.

3 commentaires, pings et rétroliens

  • Laurent

    J’ai l’impression que les créateurs de cette école sont à la ramasse question nouvelles techno. : ils ont certes créé des produits qui ont du succès mais leurs paroles montrent qu’ils ont des idées très vagues sur les métiers du web. Ils ne savent pas de quoi ils parlent !!! Ces formations existent depuis plus de cinq ans (voire une dizaine d’année) en fac ou en en école…

  • TiChou

    L’Ecole Européenne des Métiers d’Internet (EEMI) ouvrira ses portes demain, lundi 26 septembre 2011. Sont ainsi attendus 140 étudiants pour cette première promotion.

    Dans les années à venir, les promotions devraient atteindre les 200/250 élèves et selon la directrice il se pourrait que de nouveaux établissements voient le jour dans d’autres villes de France et/ou à l’international.

  • Sup’Internet : L’Ecole Supérieure des Métiers de l’internet – Waebo - Actualité web

    […] l’instar de l’EEMI récemment lancée par Jacques-Antoine GRANJON, Xavier NIEL et Marc SIMONCINI, Sup’Internet […]

Partenaires et blog à la une