Beezik subit le reportage d’Envoyé Spécial sur la loi Hadopi

Logo BeezikPas évident d’encaisser une hausse subite de trafic sur son site web. C’est ce que vient de comprendre la plateforme de téléchargement légal de musique Beezik qui s’excuse par mail auprès de ses membres pour son inaccessibilité des derniers jours.

Cher utilisateur, chère utilisatrice de Beezik

Comme vous l’avez sans doute constaté, et suite à la diffusion du reportage d’Envoyé Spécial jeudi soir, le site Beezik a été pris d’assaut par des centaines de milliers d’internautes depuis maintenant 3 jours. Bien que des dizaines de serveurs aient été rajoutés pour permettre de tenir cette charge exceptionnelle, il s’avère que nombreux sont ceux qui n’ont pu se connecter à Beezik ou procéder à leurs téléchargements.

Nous tenons d’une part à vous remercier de votre engouement et de votre fidélité à Beezik, mais surtout à vous présenter nos plus sincères excuses pour cette dégradation des conditions d’accès et de navigation sur le site. Toutes nos équipes techniques ont été mobilisées vendredi et ce week end pour y remédier, et la situation revient progressivement à la normale, même s’il peut encore subsister quelques difficultés aux horaires les plus chargés.

En vous renouvelant nos excuses, nous espérons vous retrouver très vite sur Beezik pour découvrir nos dernières nouveautés.

Très cordialement,

Beezik

Bon courage pour la suite !

NB : Pour ceux qui n’auraient pas vu le reportage : Envoyé Spécial sur la loi Hadopi.

Baptiste Simon aka TiChou

Ingénieur développeur web dans le secteur du e-commerce et du tourisme mais avant toute chose passionné par internet et ses intarissables ressources.

2 commentaires, pings et rétroliens

  • Etnyk

    Excellent ! j’avais essayé de m’y connecter juste au moment où Envoyé Spé en parlait, pour voir l’influence de la TV sur la charge serveur…
    Test concluant ;-)

  • milou

    Tu m’étonnes qu’il y ait du monde sur leur site .. enfin un proposition positive… c’est génial beezik!!!

Partenaires et blog à la une